• EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
  • EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
  • EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
  • EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
  • EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
  • EBEL POUR CARTIER, EN ACIER - Vers 1940
207
A STAINLESS STEEL TELEMETRIC SCALE RETAILED FOR CARTIER BY EBEL
rare chronographe en acier, diamètre 32mm, N. 21**6, verre plexy, cadran noir laquer 'Gilt' avec Échelle télémétrique en or personnalisé pour Cartier, mouvement à remontage manuel, bracelet en cuir avec fermoir en métal. Vers 1940
Estimate € 20,000 - 30,000
L'histoire d'Ebel commence officiellement le 15 juillet 1911. Eugene Blum et son épouse Alice Levy enregistrent leur nouvelle manufacture horlogère à la Chambre de Commerce de La Chaux-de Fonds : Ebel, acronyme d'Eugene Blum Et Levy.
En 1914, il a pu présenter une collection complète à l'Exposition nationale suisse qui comprenait des montres bracelets, des montres-bague et des pendentifs collier.
Les débuts ont été un succès et ont été récompensés par une médaille d'or à l'Exposition nationale suisse. A partir de ce moment Ebel produit pour de nombreuses 'marques privées' (c'est-à-dire qu'il produit des montres pour des tiers) et cette activité représente l'essentiel du chiffre d'affaires des années suivantes.
L'histoire d'Ebel connait un succès remarquable en 1975, Ebel acquiert le contrat de production des montres à quartz Cartier.